J’ai récemment évoqué mon grand défi annuel « je m’allège » pour lutter contre la déprime et favoriser la joie de vivre et la vitalité.

Actuellement je place beaucoup mon énergie dans le désencombrement de ma maison. Entre un bazar accumulé de longue date qui m’a suivi en Limousin ou encore les objets hétéroclites trouvés à mon arrivée sur place, c’est un sacré chantier !

A une époque de ma vie, cet amas d’articles insolites et inutiles a beaucoup contribué à me plonger dans la déprime, d’ailleurs… Il m’a fallu l’aide d’amies pour pouvoir m’atteler à la lourde tâche de trier, jeter, débarrasser, ranger car jusque-là, à peine entrée dans une pièce j’étouffais et laissais tomber !

Aujourd’hui, je veux partager avec vous le plaisir du désencombrement. S’alléger, c’est permettre à une énergie nouvelle et positive de s’installer dans la maison et dans sa vie. Pas besoin d’être un adepte du Feng shui pour le constater.

Vous n’avez peut-être pas de granges pleines de souvenirs à trier mais il est bon régulièrement de s’alléger. Pensez-y ! Allez regarder du coté de :

  • votre ordinateur et  sa boîte mails
  • votre bureau à la maison et au travail (d’autant plus si vous travaillez chez vous ! )
  • des papiers du ménage
  • des livres et magazines
  • votre tiroir à sous vêtements (ahhhh le nombre de chaussettes orphelines que l’on y rencontre !)
  • des armoires de vêtements (quand on a des enfants qui grandissent vite, c’est important de faire du tri et d’en faire profiter les enfants des copines.  C’est non seulement bon pour le porte-monnaie mais aussi pour la planète).
  • de l’armoire à linge de maison
  • des placards de la cuisine
  • des pièces à vivre
  • de la cave
  • du grenier
  • de la voiture, etc…

Alors ? Vous aussi vous devez trier, ranger, vous alléger ?

Faites comme moi ! Désormais, en fonction de mon emploi du temps, je libère un créneau « tri » dans mon agenda. Une demi-heure peut suffire à me permettre de ranger mon bureau, mes produits cosmétiques ou nettoyer le réfrigérateur. Bref, il vaut mieux commencer petit, ça donne de l’énergie pour en faire davantage ensuite. Oubliez le fameux « ça peut servir » ou « quand j’aurai maigri je pourrai le porter ». Si c’est trop difficile de vous en débarrasser sur le champs, attendez 6 mois. Une fois les 6 mois passés, si vous ne l’avez toujours pas porté, c’est qu’il est temps de vous en défaire.

En naturopathie, nous évoquons régulièrement l’importance de la détox pour nettoyer notre corps de toxines et toxiques divers.

La détox de notre habitat est également importante. Le grand nettoyage de printemps n’est pas un vain mot ! Mais pourquoi attendre le printemps ?

On peut y consacrer 30 minutes par jour ; 1 à 2 h par semaine ou 1/2 journée de temps à autres. Tout dépend du degré d’encombrement. C’est tout à fait possible si nous décidons de nous occuper uniquement d’un tiroir ou d’un placard à chaque fois. Depuis que j’ai entrepris cela, j’avance à grands pas.

Il y a 15 jours, j’ai passé mon samedi à vider le garage attenant à mon cabinet car j’ai besoin de faire de la place pour aménager une pièce dédiée à mes futurs ateliers et je dois mettre à l’abri des meubles qui y sont stockés avant la rénovation et la mise en peinture de cet espace.

Non seulement je suis tombée sur des articles que je n’utiliserai plus jamais,  pouvant être utiles à d’autres, que je peux vendre pour financer mes travaux mais aussi sur quelques pièces de monnaie oubliées dans un vieux portefeuille.

Surtout, j’y ai trouvé une énergie incroyable ! Une force, une joie immense ! Un bonheur jubilatoire ! Je continue cette aventure samedi prochain avec mon amie Marie-Christine qui adore trier et jeter. C’est plus sympa quand on fait ça entre copines.

Désencombrer, et donc s’alléger, c’est faire de la place pour permettre à une énergie nouvelle d’entrer dans votre vie.

Je partage désormais dans mes programmes de coaching vitalité, les trucs et astuces que j’ai appris ou que j’ai découvert moi même et ce que je puis dire est que le désencombrement est un moyen efficace pour gagner en énergie et envie d’entreprendre.

Voilà un aperçu avant/après du travail d’un samedi 🙂

garage avantgarage après

On respire !