Le foie, essentiel à la vie, est la glande la plus volumineuse de l’organisme et participe à la digestion tout en jouant un rôle dans plusieurs fonctions biologiques importantes comme la sécrétion de la bile, l’épuration et la détoxification du sang.

Il participe en partie également à la transformation de l’hormone thyroïdienne T4 en hormone T3 qui est la forme active de l’hormone thyroïdienne.

Le foie est traversé par 1 l de sang par minute. C’est le seul organe qui a un tel pouvoir d’auto-régénération cellulaire et d’auto-réparation.

Il stocke le sucre et le libère en fonction de la demande de l’organisme. Il stocke le glycogène donc, les vitamines liposolubles, le fer, le cuivre et secrète la bile qui va servir à digérer les lipides.

La combinaison des acides aminés se fait au niveau du foie dont une partie sert à fabriquer de nouvelles protéines utilisées par les cellules pour restaurer et fabriquer les tissus.

La quantité de T3  produite au niveau tissulaire est beaucoup plus importante que celle produite par la thyroïde puisque 80 % de la T3 est produite dans le foie et dans les reins.

Le foie détruit les globules rouges usés et libère le fer. Il participe aux défenses immunitaires. C’est un centre antipoison et il tue les virus. C’est lui qui doit aussi gérer les médicaments…

Et c’est justement pendant les fêtes que le foie sera mis à rude épreuve. Il devra gérer les boissons alcoolisées plus fréquentes pendant les périodes de fêtes. Il devra aussi gérer des mets plus encrassants car tous nos mets délicieux des fêtes sont souvent mangés avec toasts et divers pains ; gâteaux apéro, mayonnaises, divers féculents, alcools divers, pâtisseries, sucreries, chocolats et… beaucoup, beaucoup trop de mélanges sur un même repas qui seront répétés plusieurs fois, et sur une courte période.

Oh mama mia ! Pauvre foie ! Alors il y a les sages qui feront attention comme toute l’année ou qui se lâcheront un peu plus mais comme le foie n’a pas l’habitude il risque de déborder…. et, il y a les gourmands qui feront encore plus que d’habitude. Sans oublier les patients-thyroïde qui prennent de la thyroxine (T4) et se demanderont pourquoi ils sont fatigués et en hypo même en augmentant la dose ! Dans ces conditions c’est la conversion en hormone T3 qui va manquer car le foie et les reins seront plutôt occupés à gérer l’élimination des déchets !

A cela vous ajoutez :

  • le froid, l’envie de rester sous la couette (je ne sais pas pour vous mais pour moi c’est flagrant en ce moment), un peu moins envie d’aller marcher, de se dépenser ;
  • l’envie de manger davantage d’hydrates de carbones pour se réchauffer plutôt que des légumes,
  • le stress : la course aux cadeaux, l’organisation des fêtes et Noël, cette fameuse fête de famille, qui peut faire parfois ressurgir chagrins, frustrations, colères, déprime, la solitude, le manque d’argent mais aussi des émotions positives (ouf) etc…;
  • une thyroïde en hypo pour certains et donc un métabolisme ralenti
  • et, pour conséquence la constipation souvent fréquente qui vient aggraver l’encrassement du corps et perturber davantage tout le système digestif.

En décodage, le foie est  le siège de la colère et de la critique. Il est relié au comportement et représente notre facilité d’adaptation aux circonstances de la vie.

Les émotions négatives ressenties (peine, haine, jalousie, envie, agressivité) entravent le bon fonctionnement du foie.

Le foie peut accumuler  le stress et les tensions intérieures. C’est aussi dans le foie que se déposent les pensées et les sentiments amers et irritants qui n’ont pas été exprimés ou résolus. Et c’est pendant cette merveilleuse fête de fin d’année justement que parfois de tels sentiments peuvent être renforcés.

Et tout cela ça fait beaucoup, beaucoup de choses à gérer pour le foie. Et patatras, pas étonnant qu’il fasse sa crise !

Alors voici quelques trucs que j’utilise et ma dernière crise de foie remonte à l’antiquité !

Au niveau du comportement en prévention :

  • Pendant les réveillons, j’évite de mélanger les alcools et comme j’aime boire du bon vin, je me contente d’un seul verre apéritif. Ensuite je passe à l’eau citronnée. Je ne bois pas de digestif.
  • Parfois les apéritifs trainent en longueur et pour éviter de me jeter sur les cacahouètes et gâteaux apéritifs, je me fais un bon gouter de fruits tard dans l’après midi. Je pourrais vous dire de préparer des légumes crus pour l’apéritif mais pas sûr que vous soyez chez vous. Personnellement en ce moment, pour les gouters,  j’ai envie d’oranges et de clémentines.  C’est frais et riche en vitamine C. Tous les tempéraments n’acceptent pas les agrumes alors des fruits secs réhydratés, pommes/poires crues ou en compote pourront faire l’affaire  et hop pendant cette période on oublie les biscuits au gouter !
  • Certains conseillent de jeûner avant le réveillon et le lendemain mais personnellement et pour certains tempéraments cela aura l’effet inverse et risquera de créer une frustration et une faim irrépressible vous faisant manger n’importe quoi. Mais si vous n’avez pas faim, ne vous forcez pas à manger !  Si vous êtes plutôt frileux et métabolisez mal les fruits, ou les jus de légumes en hiver, vous pouvez aussi vous faire des bouillons de légumes sans pommes de terre ou vous faire des repas de légumes entre les repas de fêtes.Pas de légumes en stock ? Achetez des poilées de légumes variés.  L’important est d’avoir des légumes rapidement cuisinés et à portée de main pour que ce soit encore plus facile que de faire des pâtes. (en lisant bien les étiquettes il y a des marques où il y a peu d’additif).

    Si vous avez des légumes frais,  faites-vous des bouillons de poireaux et d’oignons pour aider vos intestins et vos reins à éliminer.

    Ajoutez un peu de radis noir (pas trop) dans vos jus de légumes.

    Mangez des compotes et oublier les desserts lactés.

  • Si vous n’avez vraiment pas faim, ne vous forcez pas à manger. Même pour faire plaisir ! Écoutez votre corps. L’idéal est d’observer des temps de digestion de 6H minimum.
  • Limitez au maximum les hydrates de carbone entre les repas de fête ainsi que la viande. Préférez un peu de poisson ou de viande maigre.
  • Limitez fromages, pâtisseries et alcool en dehors des repas festifs.
  • Si on vous offre des chocolats. Planquez-les dans les placards pour tromper votre cerveau et ne pas en abuser pendant les fêtes ou alors soyez généreux et partagez-les.
  • Personnellement j’évite de manger les restes restés trop longtemps sur les tables à chaleur ambiante (notamment sauces et mayonnaises qui seront sources de microbes et pourvoyeurs de gastro).
  • Allez marcher et prendre l’air dès que vous le pouvez.
  • Évitez la constipation (marche, mouvements d’auto-massage, fruits et légumes, pruneaux réhydratés, tisane de mauve car elle est adaptée aux personnes âgées et aux femmes enceintes et ne sera pas trop virulente, eau tiède citronnée le matin si vous supportez);
  • Utilisez une bouillotte pour aider votre foie dans son travail de digestion.
  • Je bois de l’aloé Vera non pasteurisé chaque matin au petit déjeuner ou en plusieurs fois dans la journée avant les repas. C’est l’idéal en prévention mais également pour soulager les troubles digestifs. L’aloés va détoxiquer le foie en douceur et le régénérer en lui apportant des nutriments essentiels, sans le brusquer car ce n’est pas le moment de faire une cure drastique de nettoyage du foie. (on verra ça plus tard !). Personnellement j’utilise et je distribue l’aloé de Forever qui n’est pas pasteurisé et vivant. Vous pouvez vous en procurer chez votre distributeur habituel et si vous n’avez pas de distributeur, n’hésitez pas à me contacter même si vous me lisez de loin pour connaître le mode d’emploi.  C’est ce que je préfère car c’est pratique et absolument pas dangereux. La bouteille est au réfrigérateur et se conserve 5 semaines une fois ouverte.
  • Autorisez-vous les siestes ! Votre corps aura besoin d’énergie pour gérer tout ce tohu-bohu émotionnel et tous ces mélanges alimentaires.
  • Pendant les fêtes, je fais le bilan de mon année. Je remercie pour tout le positif et je tire les leçons de ce que je n’ai pas réussi et ce qui a marché. Rien n’est échec ! Tout est expérience et leçon à apprendre. Je me concentre sur le positif et j’essaye de mettre de la joie dans mes journées. De plus en plus, je fais ce qui me plait et je ne m’oblige plus à faire ce que j’ai envie de faire ou de ne pas faire. Et j’avance beaucoup plus vite depuis que je reçois et que je donne les « Bars » régulièrement. Que de jugements et de points de vue limitants sont partis ! Je n’ai jamais vécu cette période avec autant de joie, même si je n’ai rien fait de spécial pendant ces fêtes. On en reparlera !

Alors, pendant le réveillon du nouvel an, amusez-vous, mettez du fun dans votre cœur et souriez à la nouvelle année qui arrive même si vous êtes seul. Faites un truc qui vous met en joie. Entourez vous de personnes positives et bienveillantes et fuyez les affreux jojo. La vie est trop courte pour perdre son temps !  Surveillez vos pensées et chassez les mauvaises en les remplaçant par des bonnes. C’est une gymnastique au début mais à force d’entrainement, je vous garantie que ça marche ! Et tout ira bien. Et si malgré tout, la crise arrive, il y a un coté positif 😉

Il faut de la vitalité au corps pour pouvoir utiliser ce moyen pour expulser rapidement les conséquences de tous les excès. Dans le cas contraire, vous subirez pendant plusieurs jours, mal être, malaises, lourdeurs, maux de tête et fatigue extrême. L’avantage de la crise, c’est que c’est en général rapide. C’est comme si vous employez une entreprise pour faire le grand ménage. Le corps est intelligent. Quand quelque chose l’embête, il fait en sorte de s’en débarrasser d’une manière ou d’une autre. Ayez confiance en la force de vie !

 

Crédit photo : <a href= »https://www.freepik.com/free-photos-vectors/people »>People image created by Dragana_Gordic – Freepik.com</a>